POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

TekSavvy demande au CRTC d’assurer un choix judicieux aux consommateurs puisque les grandes entreprises jouent avec le système pour limiter les choix des consommateurs

7 novembre 2018. Toronto, Ontario.

« Les grandes entreprises jouent avec le système pour limiter les choix des consommateurs, » a déclaré Janet Lo, vice-présidente, Confidentialité et Affaires juridiques des consommateurs, TekSavvy. « Les grandes entreprises utilisent la même stratégie d’affaires pour chaque client, qu’il s’agissent de leur client de gros, comme TekSavvy, ou de leurs propres clients de détail. Elles ont surfacturé des sommes aux clients de gros comme TekSavvy pendant des années. Désormais, les consommateurs sont laissés sans choix, puisque les grandes entreprises profitent de leur nouveau monopole de la fibre optique sur large bande. »

En 2015, le CRTC a établi des règles permettant aux petits fournisseurs de services Internet d’acheter un accès de gros aux réseaux de fibre optique des grandes entreprises, de sorte que les Canadiens puissent choisir leur fournisseur de large bande et profiter de la concurrence.

Pourtant, plus de trois ans plus tard, des concurrents comme TekSavvy restent exclus des vitesses plus élevées en raison des tarifs déraisonnables proposés par les grandes entreprises titulaires.

« Si nos clients veulent des vitesses plus élevées, ils sont obligés de quitter TekSavvy et de passer à Bell ou Rogers. Quelque chose ne va pas du tout avec ce scénario. Nous demandons au CRTC d’y remédier, et ce, rapidement! », a déclaré Marc Gaudrault, PDG de TekSavvy.

En octobre 2016, le CRTC a réprimandé les grandes entreprises pour avoir enfreint ses règles d’établissement des tarifs. Selon une demande réglementaire déposée aujourd’hui par l’association industrielle de TekSavvy, soit le Consortium des Opérateurs de Réseaux Canadiens Inc., les grandes entreprises ont surfacturé les petits concurrents pour un montant dépassant les 300 millions de dollars, montant qui n’a pas encore été remboursé.

Le CRTC a constaté que les tarifs de gros étaient exagérément gonflés par les grandes entreprises de télécommunications qui ne tenaient pas compte des principes d’établissement des coûts appropriés. Aujourd’hui, ils continuent effrontément de trouver de nouvelles façons de gonfler les coûts, et ce, même lorsqu’ils reçoivent des directives claires du CRTC.

« Il faut mettre fin à cette tactique. Les investissements et les emplois des concurrents sont déjà compromis, » a déclaré Andy Kaplan-Myrth, vice-président, Affaires réglementaires et distributeurs, TekSavvy. « Nous avons besoin d’une action immédiate de la part du CRTC pour redonner aux consommateurs la possibilité de choisir. Pour ce faire, le CRTC doit fixer des tarifs appropriés et offrir une voie intermédiaire vers des vitesses plus élevées aux consommateurs qui choisissent des concurrents, et rembourser les sommes surfacturées aux petits concurrents », a-t-il ajouté.

Au sujet de TekSavvy

TekSavvvy sert fièrement les Canadiens avec des services de télécommunications fiables depuis 20 ans et a remporté de nombreux prix pour la qualité de son expérience et pour son engagement à mener un combat visant à défendre les droits des consommateurs en ligne. Avec des bureaux à Chatham en Ontario et à Gatineau au Québec, TekSavvy est la plus importante entreprise indépendante de services de télécommunications au Canada avec plus de 300 000 clients d’un bout à l’autre du pays.

Pour plus d’information, veuillez contacter:

John Settino ou Trevor Campbell,
The iPR Group 416-662-2955 
media.relations@teksavvy.ca